MISSION ET VALEURS

Offrir des produits et un service de qualité à nos clients,

ainsi que transmettre notre passion pour le milieu brassicole.

LES 5 VALEURS DU LOUP ROUGE

Travail d’équipe

Appartenance à la région

Qualité du travail

Autonomie

Bonne communication

WOLFRED NELSON dit le LOUP ROUGE

« Ici repose la plus noble réalisation de Dieu, un honnête homme »

 

Cette épitaphe se trouve inscrite sur la tombe de Wolfred Nelson dit le « Loup rouge ». Dans l’histoire de Saurel, Sorelle, Sorel ou Sorel-Tracy, comme vous voulez, des citoyens sont sortis du rang. Ils s’illustrèrent dans la vie publique, entre autres, parce qu’ils ont su développer, entretenir et faire profiter leur citoyens de leur talents, de leurs connaissances et de leur dévouement. Ce fut le cas d’un des nôtres, trop méconnu, Wolfred Nelson. Il était le fils d’un père « loyaliste » irlandais, forcé de s’exiler au Bas-Canada, aujourd’hui le Québec, lors de la guerre d’Indépendance américaine. Ceux et celles qui ont étudié notre Histoire nationale ont retenu qu’il était le chef des troupes patriotes à la bataille de Saint-Denis (22 novembre 1837), ors des Troubles ou Rébellion de 1837-1838. Il en fût le vainqueur.

 

Mais sa vie et ses actions ne se limitent pas seulement à ce fait d’armes. Sorelois d’adoption, Wolfred Nelson a été très engagé et affairé dans sa vie. Le tout a débuté chez nous, dans le bourg de William-Henry, aujourd’hui Sorel-Tracy. Il serait intéressant d’en savoir davantage sur ce personnage, haut en couleur, surnommé le « Loup rouge », dans la mouvance du 375e. Commençons…

 

  • À l’âge de 3 ans, en 1794, sa famille déménage de Trois-Rivières à William-Henry, car son père obtient un poste d’instituteur.

 

  • À 14 ans, il est mis en apprentissage chez le docteur Carter (Sorel). Il obtient son permis de médecine en février 1811 (à l’époque, il n’y a pas d’école de médecine).

 

  • En 1827, il se porte candidat dans la circonscription de William-Henry pour le parti Patriote et est élu.

 

  • Dans les années 1830, il établit une distillerie à Saint-Denis, obtient la charge de juge de Paix et se remet à la pratique de la médecine.

 

  • Un des principaux chefs du parti Patriote, lors de la Rébellion de 1837-1838, il mène ses troupes à la victoire de Saint-Denis. Les autorités anglaises l’arrête et l’emprisonne. Il s’exile aux Bermudes et est amnistié en 1842.

 

  • En 1844, il est élu député de Richelieu, qu’il représentera durant 7 ans.

 

  • En 1854, sollicité par des amis, il se présente à la mairie de Montréal est est élu.

 

  • Il décède le 17 juin 1863 à l’âge de 71 ans. Il est inhumé dans le vieux cimetière protestant de Sorel (centre-ville). En 1911, ses restes sont déplacés au nouveau cimetière près de la rue du Collège.

 

(Merci à M. Jean Rajotte pour ce texte rappelant une partie de la vie de Wolfred Nelson).